Bienvenue sur Dépaysage, la librairie numérique de l’Autre et de l’Ailleurs

Pour chaque titre de cette collection, un auteur francophone sur place, journaliste ou universitaire, choisit un angle, une grille et part à la rencontre de ceux qui vivent et « font » leur pays, ceux qui analysent les métamorphoses de la société et ceux qui les incarnent concrètement. Tissé de grands entretiens et de nombreuses « histoires fortes » révélatrices, chaque livre met en scène la vitalité et l’inventivité d’un peuple, en soulignant ce qu’il a de singulier et d’universel, de familier et d’étrange.

Flies France, une maison d’édition née en 1995, s’est spécialisée dans la publications de contes du monde entier, inédits ou méconnus en France. C’est une initiative à saluer tant le conte, quoique forme atténuée du mythe, selon Claude Lévi-Strauss, peine à trouver la place qui lui revient dans la construction de nos imaginaires. La collection « Aux origines du monde » s’intéresse à la façon dont chaque culture tente d’expliquer sa présence au monde, depuis sa création jusqu’aux phénomènes les plus triviaux.

L’émotion suscitée par la photographie d’un jeune Syrien mort noyé, quoique légitime, n'empêche pas la réflexion. D’où cette sélection d’une quinzaine d’ouvrages pour nous aider à connaître ceux qui empruntent les routes de l’exil et cerner la nature des enjeux pour nos sociétés.

Quel est le point commun entre une chanson de gestes du XIVe siècle contant la vie et la mort du royaume de Samudra-Pasai (actuelle Sumatra), les vieux mythes des Aztèques, la plus ancienne histoire de la Russie, les bylines (chants épiques russes où Pouchkine a puisé son inspiration) et la chronique groenlandaise de Lapeyrère ? Réponse : tous ces textes, opportunément réunis par les éditions Anacharsis dans leur collection « Famagouste », sont des tentatives d’ordonnancement du monde, d’enchantement du réel, bref, de modernes cosmogonies.

Le Nord n’est pas un lieu, c’est un processus ; et à la fin, un imaginaire.

Le grand intellectuel Edward Saïd voyait dans l’orientalisme le fruit d’une reconstruction imaginaire de l'Orient par les Occidentaux, une forme d’impérialisme de la pensée dont les arts et lettres européens auraient cependant conservé des traces tout à fait remarquables. Sans s'y opposer, Mathias Énard, dans son tout dernier roman (prix Goncourt 2015), propose une autre lecture de cette rencontre, féconde s’il en est, entre deux cultures, une lecture qui essaie d’atteindre un « Orient au-delà de l’Orient » et qui aboutit à faire de l’orientalisme un humanisme.

Les albums de la collection « Premières nations » sont conçus pour amener l’enfant qui débute dans la lecture à porter un regard exempt de préjugés sur les nations autochtones du Québec (Mohawks, Papinachois, Hurons-Wendats, etc.). Chaque récit introduit un thème qui permet à l’enfant de comprendre les leçons de la nature à travers le mode de vie ou les légendes des peuples amérindiens.

Quand l’ailleurs est ici…

Une sélection « géographique » tirée de cette fameuse collection, chez Plon.

Le photographe Patrice Olivier vous propose de découvrir des villages de trois continents, Amérique du Sud, Afrique et Asie, au travers de ses rencontres, notamment avec les familles qui l’ont accueilli. Chaque album contient plus de 200 photographies et vous invite à vivre le quotidien de ces familles. Vous y découvrirez la vie quotidienne à travers l’éducation, les religions, la gastronomie, les jeux et les relations à l’environnement.
La collection « Une histoire personnelle », aux Presses universitaires de France, donne la parole à de grands spécialistes qui livrent, sous la forme d’un exposé très accessible et mené selon leurs propres affinités, le récit documenté et éclairant d’un pan de notre histoire.

Dans les romans de Ron Rash, écrits à l’ombre des Appalaches, le monde est dur. La nature est omniprésente et les personnages, englués dans le quotidien morne des marges rurales du sud des États-Unis, se débattent pourtant comme des beaux diables. La terre ment souvent ; et dans son dernier opus, les rivières s’y mettent aussi.

S’installer à l’étranger ou faire des affaires à l’autre bout du monde ne s’improvise pas. Heureusement, des spécialistes ont pensé à vous.

Cinq ouvrages qui, en adoptant des points de vue différents, mettent en lumière certaines des dynamiques à l’œuvre lors des récents attentats. Une fois que le cœur et le ventre, après avoir beaucoup crié, se sont tus, il faut que la tête parle. Grâce aux sciences sociales, s’armer intellectuellement pour se défendre contre le prêt-à-penser. Prendre le recul nécessaire pour analyser ce qui s’est passé. Parce qu’essayer de comprendre le monde tel qu’il est n’a jamais été synonyme d’excuser celles et ceux qui le (dé)font.

« Je ne suis pas choqué à l’idée que quelqu’un puisse un jour reprendre Corto Maltese », déclarait Hugo Pratt en 1990. C’est désormais chose faite : vingt ans après la disparition de son créateur, le célèbre bourlingueur, icône emblématique de l’élégance masculine, va donc vivre une 30e aventure, inédite, dans le Grand Nord canadien, imaginée par le scénariste Juan Díaz Canales (Blacksad) et mise en scène par le dessinateur Rubén Pellejro (Dieter Lumpen).

empty